Entretenir les cours d’eau

La restauration des berges et du lit des cours d’eau

Le syndicat intervient régulièrement sur les berges de l’Yzeron et de ses affluents pour les stabiliser et les restaurer afin de limiter leurs érosions.

Protéger les berges

Naturellement, les cours d’eau sont des milieux « vivants » qui érodent leurs rives, déposent des bancs de graviers et de galets, et parfois, peuvent même redessiner leur lit. Il est cependant nécessaire de conforter les berges régulièrement, en particulier pour des raisons de sécurité notamment lorsque des ouvrages, des canalisations ou des routes sont menacées par exemple.

Selon les caractéristiques, les contraintes et les enjeux des sites concernés, le Sagyrc déploie plusieurs types d’actions pour restaurer les berges:
Mise en œuvre de techniques de génie végétal (type fascines de saules, lit de plants et plançons, etc.) réalisées dans le mesure du possible avec des essences d’origine locale ;
Mise en place de dispositifs de peignes ou d’épis, réalisés avec des bois prélevés sur place dans le cadre de l’entretien de la ripisylve : ce sont les techniques « rustiques » ;
Renforcement par des opérations classiques de terrassement et de génie civil, quand les autres solutions ne peuvent pas être utilisées.

Lutter contre l’incision et l’ensablement

L’accroissement important des phénomènes d’incision et d’ensablement est une des conséquences de l’urbanisation. L’imperméabilisation des sols accroît la vitesse et le volume du ruissellement et entraine une érosion des berges et du lit du cours d’eau.
Ce phénomène est renforcé par la disparition ou l’absence de ripisylve, et par la nature « sableuse » des sols traversés sur l’Ouest Lyonnais (arène granitique).
Une récente étude a relevé qu’un sous-affluent de l’Yzeron sur trois était incisé, soit 29 sous-affluents.
Bien que la lutte contre ces phénomènes soit complexe, il existe néanmoins quelques solutions comme la restauration des berges, la création de pièges à sables, ou encore la mise en œuvre de petits ouvrages permettent de ralentir le débit de l’eau et de renforcer le lit.Par ailleurs, de manière préventive, le SAGYRC préconise de réduire au maximum la collecte et la concentration des eaux pluviales (type busage) et leur rejet direct au milieu naturel.

Les aménagements de la Goutte des Verrières à Charbonnières-les-Bains

Découvrir les techniques d’aménagement rustiques

Start typing and press Enter to search