Prévenir les inondations

Vers une stratégie globale et partagée de prévention des inondations

Le Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) en cours, labellisé en 2013 par l’État, prévoit de réaliser des aménagements du lit des cours d’eau pour permettre, sur les communes d’Oullins, de Sainte-Foy-lès-Lyon et de Francheville, l’écoulement de la rivière jusqu’à un débit comparable à la crue historique de décembre 2003 et de compléter la protection pour des crues supérieures en installant deux ouvrages écrêteurs de crues à Francheville et à Tassin la Demi-Lune.

Fin 2022, les aménagements de cours d’eau seront terminés. La réalisation des ouvrages écrêteurs suscite, quant à elle, de nombreux débats depuis une dizaine d’années, ayant conduit le Sagyrc en 2021 à organiser un temps de débat et de concertation avec l’ensemble des parties prenantes (élus, riverains, associations, grand public intéressé).

Une décision : abandonner les projets de barrages tels qu’ils étaient prévus depuis 20 ans

Au terme des échanges, les élu-e-s du Sagyrc ont pris la décision d’abandonner les projets, tels qu’ils étaient prévus initialement dans le cadre du PAPI actuel, pour les raisons suivantes :

  • De récentes réglementations environnementales imposent de prévoir pour toute altération ou impact sur l’environnement une compensation consistant à sanctuariser ou restaurer des espaces naturels. Concernant les projets de barrages, cette compensation pourrait s’élever jusqu’à 18 hectares. Une superficie importante, à ce stade non identifiée, et difficile à trouver au sein du bassin versant, qui mettait en péril la faisabilité des projets.
  • L’ouvrage envisagé sur le Vallon de la Roussille (Francheville) présente un certain nombre de caractéristiques (dimensions, risque de sur-inondation de la décharge de la Patelière, nécessité d’exploiter une carrière proche des habitations, …) qui le rendent techniquement complexe et socialement peu acceptable.

Une exigence réaffirmée : améliorer le niveau de protection

Le PAPI en cours arrivant à terme en 2023, le Sagyrc a saisi l’opportunité pour préparer un nouveau programme d’actions, le PAPI3.
Cette démarche pose pour principe fondateur l’exigence d’améliorer le niveau de protection sur le bassin versant de l’Yzeron, au-delà de celui garantit par les aménagements de cours d’eau.

Bâtir une stratégie conciliant protection et adaptation

La future stratégie intégrera deux volets « Prévention et réduction de la vulnérabilité » et « Aménagements à réaliser », complémentaires et de même importance.

Le volet « Prévention et réduction de la vulnérabilité » comprendra de nombreuses actions, comme par exemple :

  • une gestion optimisée des eaux pluviales,
  • l’amélioration de la connaissance et la culture du risque inondation auprès des habitants en zone inondable,
  • la réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes au risque inondation,
  • l’acquisition via le fonds Barnier de biens immobiliers situés en zone inondable,
  • l’optimisation de la prévision des inondations,
  • le développement des dispositifs de vigilance et de gestion de crise inondation…

Le volet « Aménagements à réaliser » pourrait comprendre la réalisation d’ouvrages écrêteurs de crues, parmi d’autres solutions envisageables  comme l’optimisation de zones d’expansion de crues, l’aménagement d’affluents, …
La future stratégie, qui sera déclinée dans le prochain PAPI, sera élaborée en concertation avec l’ensemble des parties prenantes.
Au fil de l’avancement de la démarche, des ressources documentaires seront mises à disposition par le Syndicat sur son site internet.

En savoir plus

Les étapes du déploiement de la démarche PAPI 3 de l’Yzeron

Start typing and press Enter to search