Lutter contre les inondations

Se prémunir durablement du risque de crue

Complémentaires des élargissements de cours d’eau, les barrages situés à Francheville et à Tassin-la-Demi-Lune garantiront une protection durable des personnes et des biens en aval.

Au delà de la crue de 2003

Pour assurer la protection des riverains de l’Yzeron, au delà de la crue de 2003, l’élargissement et l’endiguement des cours d’eau, en cours de réalisation, ne suffit pas.
Dans ce contexte, une crue de niveau supérieur pourrait provoquer des inondations très dommageables.
Il faut donc pouvoir stocker momentanément les crues en amont dans des retenues et restituer l’eau progressivement à l’aval sans provoquer de débordements. C’est la raison d’être des barrages, appelés aussi « écrêteurs de crues », ou « barrages secs » (car ne se remplissant que lors des crues).

La possibilité d’assurer une protection durable

La présence de deux vallons, pratiquement inhabités, situés juste en amont des secteurs d’Oullins et de Sainte Foy-les-Lyon, et pouvant jouer un rôle de réservoir de crues constitue une opportunité rare, dans une agglomération aussi urbanisée que Lyon. Les vallons de la Roussille à Francheville et celui de l’Etoile d’Alai à Tassin la Demi-Lune pourront donc stocker provisoirement les volumes de crues supérieurs à ceux de 2003, et ce jusqu’à une crue de niveau centennal, considérée aujourd’hui comme une crue moyenne. Pour rappel, les bassins versant voisins de l’Yzeron, celui de la Brévenne et du Garon, ont déjà connu une crue centennale, même supérieure en 2003 et 2008.

L’opportunité de mettre en valeur les sites des retenues

La réalisation des barrages présente aussi de nombreuses opportunités d’aménager les sites pour y créer des espaces ouverts au public, des sentiers de découverte de l’environnement ou encore créer des liaisons nouvelles entre les quartiers.

Sans les barrages, la crue
centennale sera dévastatrice

Synthèse de la concertation

Le barrage situé à Tassin la Demi-Lune sur le Charbonnières

Le barrage situé à Francheville sur l’Yzeron

FOCUS

Barrage sec

Exemple d’ailleurs

Le barrage de St-Geniès-de-MalgoirèsMis en service en 2010, il a d’ores et déjà sauvé le village d’une crue qui l’aurait fortement inondé.

Start typing and press Enter to search