Toutes les associations environnementalistes ont répondu présentes à l’invitation du Sagyrc pour échanger sur la gestion et l’entretien des cours d’eau du bassin versant de l’Yzeron. Retour sur les échanges.

Alors que s’ouvrait l’enquête publique sur le plan pluriannuel de gestion des boisements, du lit et des berges des cours d’eau du bassin versant, il était important pour le Sagyrc d’échanger sur ce sujet avec toutes les associations, qui oeuvrent en faveur de la qualité des rivières.
Ce plan permet, en effet, de préciser sur la période 2017/2021 les actions qui seront menées pour maintenir les cours d’eau et leurs berges en bon état, voire les restaurer si besoin. Partager son contenu et donner une grille de lecture des interventions menées par le Sagyrc avec la Brigade de rivière étaient donc au programme de la réunion qui s’est tenue le 8 février à Grézieu-la-Varenne.

Partage d’informations techniques.

Loin de se limiter à une simple présentation du projet, la réunion a été l’occasion pour les associations d’échanger avis, remarques et bonnes pratiques. Parmi les sujets clefs, ont été abordés les moyens de lutte mis en œuvre contre la renouée du Japon, l’organisation des suivis écologiques, la gestion des sédiments et la pérennité des techniques de génie végétal, fortement utilisées par le SAGYRC. Les participants ont pu également partager leurs observations : la FRAPNA a notamment fait remarquer le retour de l’Agrion de Mercure sur le ruisseau de la Goutte des verrières où des seuils en bois ont été aménagés pour lutter contre l’incision du cours d’eau tandis que la Fédération de pêche a partagé le bilan du retour des poissons sur le secteur aval de l’Yzeron, récemment aménagé. Autant de signes tangibles d’une amélioration de la biodiversité, y compris dans les secteurs les plus urbains du bassin versant.

Un rendez-vous à pérenniser.

La richesse des échanges, l’intérêt porté par les associations aux actions menées par le SAGYRC conjugué à l’utilité d’une vision commune de la gestion des rivières conduisent à envisager de renouveler annuellement ce type de rencontre, une fois le plan de gestion mis en application. Pour faire le point sur les travaux menés, partager les actions à venir et nourrir ces dernières des retours d’expériences des associations. La nature est un bien commun, l’entretenir dans le dialogue et la concertation est un gage d’efficacité !